Bourses d’État

Bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur

À noter

Le Vice-Rectorat gère les bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur pour des études en Polynésie Française = BOURSE D’ETAT

Cette aide est également valable pour des études en Métropole, dans les DOM-TOM (gérée par les CROUS) et en Nouvelle-Calédonie (gérée par le Vice-Rectorat de la Nouvelle-Calédonie).

Comment faire sa demande de bourse ?


1 . Saisie du Dossier Social Etudiant (DSE)

Connectez-vous à www.messervices.etudiant.gouv.fr , l’entrée UNIQUE.

Saisissez votre DSE en suivant attentivement les instructions données écran par écran et allez jusqu’au bout de l’inscription.

2. Dépôt des pièces justificatives

Le dépôt des pièces justificatives se fait uniquement en ligne soit lors de l’inscription, soit ultérieurement en vous connectant sur votre Suivi DSE.

Traitement des dossiers


Etablissements non habilités


  • GREPFOC
  • CNAM
  • Cours Bufflier
  • Institut Mathilde Frébault
  • Formation de Sage-Femme

Réglementation applicable


Circulaire du 8 juin 2020 applicable pour l’année 2020-2021

  • Conditions d’études

Pour bénéficier d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux, l’étudiant doit être inscrit en formation initiale, en France ou dans un État membre du Conseil de l’Europe, dans un établissement d’enseignement public ou privé et dans une formation habilitée à recevoir des boursiers. Il doit par ailleurs suivre à temps plein des études supérieures relevant de la compétence du ministre chargé de l’enseignement supérieur.

  • Organisation des droits à bourse et conditions de maintien

Un étudiant peut utiliser jusqu’à 7 droits à bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux, durant la totalité de ses études supérieures entreprises conformément aux dispositions de l’annexe 1. L’aide annuelle accordée dans le cadre du fonds national d’aide d’urgence et l’allocation annuelle accordée dans le cadre du dispositif des aides spécifiques prévu par la circulaire n°2014-0016 du 8 octobre 2014 sont comptabilisées dans le nombre de droits à bourse.

La bourse est accordée, pour une année universitaire déterminée, selon les modalités prévues ci-dessous. Ces dispositions sont applicables aussi bien dans le cadre d’un cursus linéaire que dans le cadre d’une ou de plusieurs réorientations.

Le 3e droit à bourse ne peut être accordé que si l’étudiant a validé au moins 60 crédits du système européen d’unités d’enseignement capitalisables et transférables (dit système européen de crédits-ECTS »), 2 semestres ou 1 année.

Le 4e ou le 5e droit ne peuvent être accordés que si l’étudiant a validé au moins 120 crédits ECTS, 4 semestres ou 2 années.

Le 6e ou le 7e droit ne peuvent être accordés que si l’étudiant a validé au moins 180 crédits ECTS, 6 semestres ou 3 années.

L’établissement doit être en mesure de communiquer une information sur la validation de la formation au plus tard en septembre afin de ne pas retarder l’examen des dossiers permettant d’apprécier le droit à bourse par les centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous).

  • Contrôles, suspensions et reversements

Les contrôles afférents à l’inscription pédagogique des étudiants, à leur assiduité aux cours et à leur présence aux examens sont conduits, tout au long de l’année, sous la responsabilité des présidents d’université, des directeurs d’école et des chefs d’établissement.

Ceux-ci doivent apporter toute leur coopération en fournissant aux services du Crous les documents ou fichiers relatifs à l’inscription pédagogique, à l’assiduité aux cours et travaux pratiques ou dirigés des étudiants et à leur présence aux examens.

En cas de non-respect de l’obligation d’inscription pédagogique ou d’assiduité aux cours, le Crous suspend le versement de la bourse.

Cette suspension est également opérée lorsque l’étudiant ne se présente pas à la session d’examen qui se déroule à la fin du 1er semestre.

Si, à la suite d’une relance de son établissement, les justificatifs du non-respect de ces obligations ne sont toujours pas fournis par l’étudiant à son établissement, une procédure d’émission d’un ordre de reversement d’une partie ou de la totalité de la bourse est mise en œuvre.

Il en est de même si l’étudiant ne se présente pas à la session d’examen qui se déroule à la fin du second semestre.

La décision d’émettre un ordre de reversement, qui est prise, selon les cas, par le recteur d’académie ou le vice-recteur territorialement compétent, est soumise au respect d’une procédure contradictoire préalable, en application de l’article L. 121-1 du Code des relations entre le public et l’administration (CRPA).

L’aide au mérite


  • Pour qui?

Il s’agit d’une aide financière attribuée à l’étudiant bénéficiaire d’une bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux ou d’une allocation annuelle accordée dans le cadre du dispositif des aides spécifiques.

Elle concerne l’étudiant titulaire d’une mention « très bien » à la dernière session du baccalauréat français, inscrit dans une formation ouvrant droit à bourse.

Un étudiant ne peut pas bénéficier de plus de trois aides au mérite. Cette limitation s’applique aussi bien dans le cadre d’un cursus linéaire que dans le cadre d’une réorientation.

Le maintien de l’aide au mérite est soumis aux conditions d’inscription pédagogique, d’assiduité aux cours et de présence aux examens prévues pour les bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux.

En cas de redoublement, un étudiant ne pourra plus bénéficier de l’aide au mérite sauf si ce redoublement est fondé sur des raisons médicales.

  • Comment l’obtenir?

L’aide au mérite ne fait pas l’objet d’une demande particulière de la part de l’étudiant.

Le recteur d’académie est chargé de transmettre à la Dgesip et au Crous la liste des bacheliers mention « très bien » de la dernière session du baccalauréat. Dès réception de cette liste, le Crous identifie les étudiants répondant aux critères d’attribution de l’aide au mérite.

La décision définitive d’attribution ou de non attribution de l’aide au mérite est prise par le recteur et notifiée au candidat.

  • Quelle est la durée du bénéfice de cette aide?

Cette allocation est versée en neuf mensualités à compter du mois d’octobre.

  • Le montant

Il s’élève à 900 euros par an, soit 100 euros par mois.

Tutoriel : Les Bourses de l’Etat


En Français
En Tahitien