Missions

Missions

1

Le Vice-rectorat

Le Vice-rectorat de la Polynésie française est un service déconcentré du ministère de l’Éducation nationale, créé en application des dispositions du décret n° 70-47 du 15 Janvier 1970. Représentant du ministre de l’Éducation nationale sur le territoire, le vice-recteur est l’interlocuteur privilégié du ministre de l’Éducation de la Polynésie française.

Dans le cadre de l’autonomie accordée par la loi organique du 27 février 2004 modifiée à la Polynésie française dans le domaine éducatif, les services de l’État et du Pays ont conclu une convention relative à l’éducation le 4 avril 2007 pour 10 ans. Ce contrat organise, compte tenu du contexte juridique spécifique à la Polynésie, la répartition des compétences et les modalités de fonctionnement entre les services de l’État et du pays. Les orientations éducatives et leurs mises en œuvre (organisation des enseignements et répartition des moyens) relèvent de la compétence de la Polynésie française.

Dans la mesure où le pays a retenu pour son système éducatif la préparation des élèves aux diplômes nationaux, il s’est engagé à respecter la mise en œuvre des cursus et des référentiels qui y mènent et les principales règles définies par le code de l’éducation.

 


 

2

Les domaines de compétence privilégiés du vice-rectorat :

– Le contrôle pédagogique sur les cursus et référentiels menant aux diplômes nationaux. Leur délivrance et leur certification relèvent en effet des compétences régaliennes de l’État. – Le contrôle pédagogique et l’aide aux enseignants.

– La gestion administrative et la rémunération des fonctionnaires de l’Etat affectés en Polynésie française, ainsi que le recrutement des agents non titulaires ; le ministre de l’Éducation nationale rémunère environ 6.000 agents, ce qui en fait le premier employeur de la Polynésie française

– L’ordonnancement budgétaire des fonds d’État délégués au système éducatif : Budget de 506 M€: (60,4 milliards de Fcfp) 461 M€de masse salariale (55 milliards de Fcfp) 40 M€de fonctionnement (4,7 milliards de Fcfp) 5 M€d’investissement (596 millions de Fcfp).

En cohérence avec les politiques de modernisation des règles applicables aux dépenses publiques engagées depuis la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), le vice-rectorat a renforcé ses missions d’expertise et de contrôle des moyens afin de garantir aux élèves polynésiens un système éducatif adapté à leurs besoins dans le respect des orientations budgétaires fixées par le gouvernement de la République.

Missions et organisation Le pôle pédagogique Sous l’autorité du vice-recteur, six inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux veillent à garantir le contenu des formations ainsi que le respect des cursus et des référentiels conduisant aux diplômes nationaux. Les inspecteurs ont ainsi à exercer une double tutelle pédagogique : l’une sur l’ensemble des personnels enseignants par le biais des inspections et évaluations individuelles, l’autre par leur expertise sur le respect des instructions officielles de l’Éducation nationale concernant les cursus diplômants. Les inspecteurs pédagogiques participent par ailleurs activement à la formation initiale et continue des personnels enseignants. Ces missions se renforcent actuellement en vue de la future mise en place de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) qui interviendra le 1er septembre 2014.

 


 

3

La direction des affaires financières, de la logistique, des examens et des concours comprend :

La direction des affaires financières, de la logistique, des examens et des concours comprend 2 départements: – Le département des affaires financières et de la logistique – Le département des examens et concours.

Elle assure la gestion des crédits destinés à couvrir les frais de déménagement et de transport des personnels de l’État ainsi que des dépenses de fonctionnement du vice rectorat, qui représentent un budget annuel de 8,4 millions d’euros, soit 1 milliard de Fcfp.

Elle assure par ailleurs le transfert des subventions de fonctionnement et des crédits pédagogiques au Ministère territorial de l’Éducation. Elle organise l’ensemble des concours de recrutement des personnels relevant des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Elle veille à ce que l’organisation et le déroulement des examens et des concours s’effectuent dans le respect de la réglementation nationale. Certaines épreuves peuvent se dérouler de nuit afin de tenir compte du décalage horaire par rapport aux centres d’examens de métropole. Des adaptations récentes ont permis de réduire cette difficulté au bénéfice des candidats. La direction gère également les bourses d’enseignement supérieur accordées aux étudiants polynésiens sur critères sociaux.

 


 

4

La direction des ressources humaines:

La direction des ressources humaines est organisé en quatre départements – Le département des enseignants du 1er degré de l’enseignement public– Le département des enseignants du 2nd degré de l’enseignement public – Le département des enseignants du 1er et 2nd degrés de l’enseignement privé – Le département Administratif, techniques et spécialisés

Elle assure la rémunération des agents de l’État dépendant du vice-rectorat : enseignants exerçant dans les établissements du secteur public et du secteur privé sous contrat, personnels administratifs techniques sociaux et de santé.

Plus de 6 000 salaires sont liquidés mensuellement, représentant un total annuel de 461 millions d’euros, c’est-à-dire environ 55 milliards de francs CFP. La direction assure également une part de plus en plus importante de la gestion administrative des personnels non-enseignants (préparation des commissions administratives liées à l’avancement des personnels ou aux mutations). La direction collabore étroitement avec les services du territoire afin que la gestion des personnels soit assurée dans le respect des normes nationales tout en tenant compte des spécificités propres à la Polynésie française.

 


 

5

La direction des systèmes d’information:

La direction des systèmes d’information est organisé en deux départements – Le département des infrastructures et applications nationales – Le département des ressources numériques pédagogiques, administrative et du Web. Elle a pour mission de mettre en œuvre la politique relative aux systèmes d’information définie par le vice recteur.

Cette mission est assurée, d’une part en référence aux recommandations nationales et, d’autre part dans le cadre du protocole n°205/MEE du 26 juin 2009 annexé à la convention Etat-territoire relatif à la mise à disposition des applications nationales. Le département est ainsi responsable du déploiement et de la gestion de l’infrastructure technique. Il est en charge des applications de gestion financière et de pilotage développées au sein du département ainsi que des applications nationales utilisées en Polynésie française

Il apporte une assistance et une expertise aux utilisateurs et aux maitrises d’ouvrages aussi bien en interne, qu’auprès des services de la direction générale de l’éducation et des enseignements. Enfin le département assure, au niveau académique, la mise en œuvre de la politique de sécurité des systèmes d’information afin de garantir la protection et la pérennité de l’ensemble données traitées.

 


 

6

D’autre part , elle a en charge l’accompagnement de la mise en œuvre d’une éducation au numérique, le développement des ressources et services pédagogiques numériques en lien avec l’ inspection pédagogique.

Elle participe à la définition d’une ligne stratégique prospective et cohérente plaçant le vice-rectorat dans une démarche d’innovation numérique, coordonne la politique d’aménagement numérique et accompagne les directions dans la mise en œuvre de leurs projets de transformation , favorise les logiques de mutualisation entre services et de partenariat avec les associations, l’enseignement supérieur, les acteurs locaux ou nationaux. Elle coordonne le programme i-pédagogie.pf et l’agenda numérique de vice rectorat.